Tri : Par hit | Super catégorie : le mangeur - Lost - film
IMAGE Idées, phrases, interprétations ou propositions de textes et d'auteurs. Le tout enrobé de remarques et de constatations, d'arguments et de propos. Un espace en somme...

Catégories : - art contemporain - charlie rose interviews - chuck norris - cory stevens - film - Guitare - je sais pas encore - Les grands comediens - les pires films les plus interessants - le mangeur - Live - Lost - recherche - Useless - Wikisource
Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (40)
Discuter | Lire (0)



Benoît Lamy



Juste un petit mot pour saluer Benoît Lamy qui nous a quitté il y a quelques jours. J'avais eu la chance de l'avoir comme professeur à l'IAD pendant un semestre et en ai toujours gardé un souvenir impérissable. Comme je l'ai vu, Benoît Lamy a toujours nagé hors de l'éthique habituelle, dans une pensée différente, avec des réactions osées et marginales, le tout enrobé d'une profonde sensibilité. Il lui arrivait de verser une larme devant ses élèves à l'examen oral quand il était touché. Je ne suis certainement pas le seul étudiant à l'avoir gardé en mémoire (ni celui qui le connaissait le plus). Ses anecdotes truculentes à propos de Pasolini, sa façon de voir les choses, son petit chien qui se désaltérait la patte dans les couloirs de l'école, qu'il ne m'ait pas busé alors qu'à l'examen oral je l'avais appelé André Lamy (une sacrée sottise), enfin bref, sans avoir une énorme quantité de souvenirs de lui, je sais en avoir de qualités. Et je pense que quelqu'un de qualité il l'est vraiment. Et il le restera...

Sa leçon sur le cinéma, du moins celle qu'il voulait offrir à ses étudiants (il le répétait souvent comme si là se trouvait la clé de tout): "Le cinéma c'est le temps !". Sacrée leçon que j'espère pouvoir comprendre un jour entièrement.

Mes amitiés à sa famille...


Retour haut


Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (29)
Discuter | Lire (0)



CIA World Factbook 2008

Une très belle publication libre de droit (et donc téléchargeable sur le net), le World Factbook 2008 de la CIA. Surtout centrée sur l'information, cette étude annuelle revient sur les puissances militaires, les moyens économiques, la situation sociale des pays du monde entier. Et on y apprend beaucoup de choses et en plus, c'est tout de même une oeuvre de qualité. Même si on suppute qu'il n'y a pas tout dedans, au moins on découvre des faits très importants.

Très intéressant aussi pourquoi, parce que dans un moment où la Chine, dans une sorte de propagande difficile à critiquer mais bien réelle, prend peu à peu les traits de l'ennemi (hélas ! Car c'est en créant un ennemi qu'il le devient), on peut quand même souligner plusieurs choses à travers ce factbook. Parce qu'à force d'entendre "Chine=plus grande dictature du monde", on laisse tout de même passer beaucoup de choses.

Voici par exemple un fait très frappant :

Population : 1,330,044,605

Taux d'alphabétisation en Chine
- âgé de 15 ans et plus savent lire et écrire
- population totale alphabétisée : 90.9%
- chez les hommes : 95.1%
- chez les femmes : 86.5%

Il y en a beaucoup d'autres et ils rappellent bien évidemment, et c'est toujours comme ça, que la simplification et les concepts qui tiennent en deux mots ne s'appliquent pas à des pays entiers. La Chine, c'est 5 religions reconnues, un taux d'alphabétisation record (les Etats-Unis peuvent aller se rhabiller), une histoire immense de milliers d'années, c'est des dizaines de nations-ethnies, des différences linguistiques énormes (il n'y a pas que le mandarin là-bas, même s'il est majoritaire), c'est aussi le pays le plus connecté à Internet et ainsi de suite... Celui qui avalera comme une couleuvre qu'un pays aussi grand, aussi riche, ne pense qu'une chose et n'est qu'une chose, qu'il n'y a pas de dissidence (Tian'anmen, c'était une dissidence chinoise non ?) et qu'il s'agit là bêtement d'un gouvernement communiste jouera malheureusement dans le jeu des propagandes (qui peuvent aller jusqu'aux propagandes de guerre).

Les ennemis ne servent à rien qu'à créer des armes et on a encore un bel exemple qui se profile face à nous. Va t'on, par paresse, vouloir absolument accélérer un processus qui ne mènera qu'à penser en terme de puissances mondiales qui doivent absolument s'affronter ?

Bon ça c'était juste pour citer un exemple en rapport avec le FactBook et l'actualité. Il est bien plus riche que ça.

Pour télécharger le CIA Factbook 2008, c'est par ici.










Retour haut


Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (32)
Discuter | Lire (0)



Bear McCreary

Bear McCreary, c'est un compositeur incroyable. Sa plus belle Å“uvre reste celle qu'il a réalisé pour la série de science-fiction américaine "Battlestar Galactica".

J'ai eu l'occasion d'avoir une courte discussion avec lui (vive l'âge d'Internet)il y a un an ou deux, qui m'avait juste laissé le temps de lui dire à quel point sa musique m'avait marqué. Il est difficile de dire jusqu'où il ira, mais jusqu'à présent il a déjà créé une sorte d'alien qui, sans chercher à être révolutionnaire, dérive certainement d'une autre planète. En bref, il a un talent fou. Sa musique est une sorte de chimère aberrante fonctionnant à merveille. Des quators à cordes, un remake moderno-weirdo de "All Along the Watchtower" (B. Dylan), des orchestrations tribales, des marches militaires, des fouilles archéologiques, des ovnis sonores et des langues oubliées. Tout cela réalisé par un pianiste mais surtout un accordéoniste professionnel (je parle bien de Bear McCreary toujours).

Si vous avez l'occasion d'écouter le bande originale de Battlestar Galactica (il s'est occupé de la saison 2, 3 et 4), plongez ! Bear McCreary, c'est un voyage au centre de la Terre.

SON SITE OFFICIEL
SON BLOG (ses théorisations musicales sont magistrales)
Mandala in the Clouds (extrait BSG)
Allegro (extrait BSG)
Prelude to War (extrait BSG)
Black Market (concert du mois d'avril)

Amazon.com (pour commander ses oeuvres)



Retour haut


Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (35)
Discuter | Lire (0)



South Park : tous les épisodes sur le web

Ca y est c'est officiel, vous pouvez regarder dorénavant tous les épisodes de South park sur le web sans commettre aucun vol.

SOUTHPARKSTUDIOS

Ce sera l'occasion pour que je découvre un peu la série aussi vu que je ne la connais pas beaucoup si ce n'est le cultissime épisode "Make love, not Warcraft" (saison 10) et le film bien sûr qui était quand même très réussit.


Retour haut


Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (32)
Discuter | Lire (0)



Le Bloop

Alors ça...

Saviez-vous ce qu'était le Bloop ? Selon Wikipedia, il s'agit "d'un son d’ultra-basse fréquence détecté par le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) américain à plusieurs reprises durant l’été 1997. L’origine de ce son demeure inconnue."

Mais attendez encore une seconde et aller lire l'article sur Wikipedia en entier. Il se termine par un détail absolument effrayant.

"Le point d’origine du bloop est relativement proche de la ville fictive de R’lyeh imaginée par H. P. Lovecraft. Dans sa nouvelle L’Appel de Cthulhu, Lovecraft avait situé R’lyeh à 47°9′S 126°43′W / -47.15, -126.717 dans l’Océan Pacifique sud. Dans la mythologie lovecraftienne, le grand ancien Cthulhu était enfermé dans cette cité mythique."

Si ce n'est pas complètement génial ça...
Retour haut


Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (43)
Discuter | Lire (0)



Star Wars : 2 Freewares

On continue dans le téléchargeable librement avec deux jeux Star Wars ("The Battle of Endor" et "The Battle of Yavin") qu'un malade mental à réalisé sous Visual Basic. Le dénommé Bruno R.Marcos a monté devant son petit ordinateur deux merveilles qui rappelleront aux vieux briscards pourquoi Star Wars était vraiment une expérience hors du commun.

Si vous avez gardé avec l'âge une sorte de déshydratation au fond de la gorge, un petit désir d'enfance qui ne s'est jamais réalisé, et qu'il s'agit bien sûr d'une envie secrète et profonde d'aller à l'assaut de l'Etoile Noire dans votre X-Wing, eh bien là vous allez en baver jusqu'à en être pantois. Non seulement ces deux jeux sont extrêmement difficiles à terminer (bien qu'ils ne soient pas si longs en terme de durée de vie) mais en plus, c'est l'éclate. A l'abri des regards indiscrets, je me suis retrouvé avec mon casque sur les oreilles à shooter du Tie-Fighter sur la musique de John Williams et je n'en regrette pas une miette.

Le premier jeu retrace la fin du premier épisode avec l'assaut de l'Etoile Noire (et vous n'allez pas être déçu par la dernière épreuve) et le second retrace cette scène spectaculaire de la fin du Retour du Jedi (inégalée encore aujourd'hui au niveau technique à mon humble avis) où l'Empire et l'Alliance se castagnent la tronche à coups de missiles et de "May the force be with you".

Je ne suis pas sûr exactement de comment le concepteur a réalisé tout cela, mais ce qui est sûr c'est qu'il donne le fruit de son travail tout à fait gratuitement et que la qualité de sa programmation est tout à fait remarquable (pour quelqu'un qui joue à des jeux une fois tous les 3 ans).

Allez donc jeter un oeil à ça et osez venir me dire que ça vous a pas éclaté !

The Battle of Yavin
The Battle of Endor


Retour haut


Posté par Brandnew - dans la catégorie je sais pas encore
| Hit (37)
Discuter | Lire (0)



Sylvester Stallone


Ca va me paraitre bizarre, mais j'ai jeté quelques coups d'Å“il à de récentes interviews de Sylvester Stallone, qui sort son dernier Rambo, et j'avoue avoir un faible pour sa lucidité sur certaines questions et ses formulations. Il y a une force dans sa promotion actuelle, sans doute due à la sagesse d'un vieux baroudeur assagit, qui n'a rien à cacher et qui n'est pas idiot. J'ai été très étonné de lire sa façon de vendre le film, qui se résume un peu comme ceci : "la guerre est naturelle , la paix est un accident"...

Ce n'est pas tous les jours qu'on a une "tagline" comme ça. Et l'explication par Stallone de la pensée de Rambo (athéisme...) vaut son pesant d'or. Je ne sais pas dire si le film reflètera les idées qu'il peut se faire, cela ne dépend que de sa réalisation, mais les interviews valent la peine d'être parcourues.

Après Vandamme, c'est Stallone qui se met donc à philosopher. A quand une analyse de "la dialectique transcendantale" par Schwarzie ?

Je vous mets ici un lien qui mène à une interview faite pour Allociné.

Interview Stallone en français


Et un petit extrait bien rigolo tiré de l'interview d'Allociné

ALLOCINE : On dirait que votre discours est plein de philosophie : Rambo est-il une nouvelle race de politicien ?
STALLONE : Pas vraiment non... Disons, que moi, Stallone, je philosophe et que je fais dire ensuite les choses à Rambo selon ce que lui dirait. Je m'explique : Rambo a perdu toutes ses illusions au début du film et j'avais prévu pour lui un vrai discours politique. En essence, il expliquait comment l'Amérique l'avait utilisé puis rejeté, comment il ne se sentait plus bon à rien. Et puis il expliquait comment selon lui la guerre est quelque chose de "naturel", et non la paix. ............C'était un monologue qui s'adressait à la missionaire venue le démarcher pour sa mission humanitaire, et au final il lui disait de rentrer chez elle, que Dieu ne va rien solutionner et qu'il faut tout oublier. Bien sûr Rambo ne peut pas parler ainsi, ce n'est pas quelqu'un d'aussi éduqué. Et donc au final j'ai tout barré et je lui ai juste fais dire : "Just Go Home !".
Retour haut